Retour à Parthenay ! Parthenay nous sourit depuis 2 ans. Parthenay c’est toujours des belles surprises pour Laval. Autant la première année en 2015, on s’était pris une claque, autant depuis 2 ans, le soleil est là et Laval réussi « son » Parthenay.  Mais c’était en D3... Là c’est autre chose, c’est à un autre endroit. On rabat les cartes !

Une organisation toujours bien rodée pour le TCG 79 Parthenay ! Ce qui me fait sourire à chaque fois c’est la signalétique qu’ils mettent en place ! Ici, tu n’entends jamais « C’est où les toilettes ? » Ou alors si, mais la réponse c’est « Bah regardes les panneaux ! ». On arrive dans un village carrément et à chaque fois avec des bénévoles toujours à l’écoute et surtout qui savent te répondre. Moi et mes roues de secours on n’a même pas eu besoin de poser la question qu’on m’indiquait déjà où était la « zone technique ».  Bref. Revenons-en à l’aspect sportif.

Non pas encore en fait ! Juste un rapide clin d’œil aux gars du club : Si vous voulez goûter à la vie de château, c’est possible avec la D2 ! Veille de course dans une maison que dis-je, c’était vraiment un château ! On aurait pu faire des 30/30 dans le couloir central tellement c’était grand. La visite de la maison, a bien pris 30min après avoir perdu la moitié de l’effectif s’amusant à ouvrir toutes les portes. Apéro verre d’eau en terrasse (Oui on a fait le job jusqu’au bout, bien que là j’avoue qu’on a merdé vu le contexte !), couscous des familles avec chef Guillaume, petite digestion autour d’une table de ping-pong rendu possible grâce aux investigations approfondies d’Arnaud et de Pierre puis Dodo ! Maintenant on peut vraiment revenir à l’aspect sportif !

2ème étape du Championnat de France des Clubs de D2 Duathlon ! Laval 12ème. La peur au ventre à friser avec la relégation. On le savait mais ça « fait chier » quand même. Mais les gars sont revanchards. « On ne va pas se laisser faire quand même ? ». « #Roadtothefirstpack » lisait-on sur les conversations Facebook d’avant-course. 

Réveil 5H15 pour les athlètes un peu barges, 5H45 pour les normaux, 06H30 pour l’accompagnateur. Il est fait beau, les oiseaux chantent. Le soleil déstresse. Les gars ont le sourire, ils savent à quoi s’attendre donc le climat n’est pas lourd. Guillaume nous fait encore des siennes avec ces tatoos. Le jour où il réussira à mettre ces tatouages correctement, c’est là qu’il faudra s’inquiéter. Sinon la routine, Alan ne tient pas en place (Si si ça se voit je t’assure), Guillaume rigole pour évacuer la pression. Gwen fait du Gwen, quand tu as plusieurs saisons en D1, plus rien ne te fait peur donc « Cool mec ! ».

BAM 08H30 Départ ! Pour les personnes voulant voir des images de la course c’est sur notre page Facebook. Je ne vais pas vous refaire la course en détail : GuiGui prend le premier pack, me fait stresser pendant 3 tours sur 4 avec des grimaces en fin de pack, des « je suis crevé » (Non mec t’es juste gros ! Ahah) et finalement un clin d’œil au début du dernier tour synonyme de « c’est bon en fait c’était une blague ».  Derrière les nouveaux m’impressionnent. Alan ramène Arnaud du pack 4 vers le gros pack 2 qu’emmène notamment Pierre. Gwen dans les roues. Tout ce petit monde va jouer pour rentrer dans les 30. Guillaume souffre sur la dernière CAP et finira 16ème. Derrière tir groupé avec Pierre vengé de Paillencourt 26, Gwen 28, Alan 33, Arnaud 40. On a retrouvé cette homogénéité de notre équipe D3 2017. Maintenant les gars je vous propose 2 choses. Soit on joue sur l’homogénéité et vous rejoignez Guillaume dans le « First pack », soit GuiGui tu suis Mickael Antoine à Vairé.

Punaise que je suis pressé ! Dans 15 jours je serais toujours du mauvais côté de la barrière. Mais avec des mecs comme ça, j’vous jure que c’est loin d’être désagréable ! Surtout quand tu sais que c’est bientôt fini.

Gaëtan pour le LTC, 10ème du classement général !

Un jour on sera première ligne !