Les beaux jours arrivent, la saison bat son plein. L’occasion pour certains de sortir des sentiers battus et des triathlons régionaux. Pierre-Marc et Romain ont tenté l’aventure Xterra. Chacun de leur côté. Romain du côté de la Suisse le 25 Juin et Pierre-Marc le 3 Juillet en France à Xonrupt. Récits :

Romain sur le XTERRA SUISSE :

Ma passion pour les sports «off-road » et surtout le logement de mon cousin au pied du Lac de Joux m’ont incité à m’inscrire à la 7ème édition du XTERRA SWITZERLAND. En vrai, c’est aussi la courte distance vélo (27Km) et le faible dénivelé (600m D+ à chaque tour) qui m’ont motivé pour cette première.

Mais début février 2016 : SUPRISE ! Le XTERRA SWITZERLAND est support des championnats d’Europe Cross Triathlon et la distance vélo passe de 27 à 36Km. J’y vais sans objectif réel si ce n’est de m’amuser et prendre de l’expérience et du plaisir même si j’y vais sans Solène qui ne peut pas venir. En off, j’aimerai tout de même devenir champion d’Europe (non c’est une blague).

Contrairement à l'épreuve qualificative qui se jouait sur une course mixte et sans drafting à Sablé, la demi-finale D3 à Jard sur Mer se déroulait sur une course en drafting et exclusivement féminine. Amandine et Fany en ont déjà fait cette année avec les courses D2 duathlon. Pour Faustine et moi, c'est une première cette année.

L'an dernier Anne, Cécile et moi avions participé à la demi-finale à Angers (le résumé est là pour rappel : http://www.laval-triathlon.com

Cette année, je suis venue compléter l'équipe. Pour des soucis de blessures ou d'indisponibilités, nous n'avons pas pu constituer une équipe complète (c'est-à-dire cinq personnes), mais les meilleures actuelles du club sont là et bien devant dès la natation.

Jard/mer, Samedi 2 Juillet, nos petits gars sont (plus ou moins) prêts pour la guerre. Oui la guerre ! Demi-Finale Championnat de France D3 Triathlon : drafting, natation en mer, tout pour plaire à notre équipe ! Régis, Antoine, Romain, Lénaic et Gaëtan : 5 guerriers pour un objectif : Finir classer ! L’expérience de l’an dernier à Angers nous avait fait comprendre toute la particularité de ces courses avec drafting où un point faible dans l’eau pouvait très vite être éliminatoire. (La règle du « je me fais prendre un tour en vélo, je dois mettre le clignotant à droite » nous avait fait perdre 3 camarades sur un circuit court en vélo). Les conditions de course cette année devraient être plus favorables, donc l’idée est réellement de se faire plaisir en donnant tout. Pas de consignes, nos effectifs ne sont pas encore assez matures pour envisager cela. Sachant que nous amenons quand même avec nous des « petits jeunes » comme Romain Jacqueminet avec sa première vraie année de triathlon.

Il nous raconte son expérience :

Jean Philippe (DUVAL), Pierre (MANAC'H) Olivier (JUDON) et moi (François CHOLLET) nous retrouvons à Montreuil Juigné pour le 1er triathlon organisé par le club d'Angers triathlon. Toute la journée de dimanche différentes épreuves se sont ainsi enchainées. A noter la très belle 1ère place d'Arthur JUDON dans la catégorie 10-13 ans! Nous sommes donc un peu plus de 100 au départ du S licenciés. Le parcours vélo est légèrement vallonné mais sans difficulté majeure. Le parcours à pied est quant à lui vicieux avec une grosse patate à mi-course qui casse le rythme. La course est très bien organisée. Les speakers mettent l'ambiance et les bénévoles sont en nombre pour assurer l'intendance.
Au niveau des résultats Jean Philippe finira à la 27ème place, Olivier à la 50ème, je finis à la 60ème et Pierre à la 89ème. 101 finishers à l'arrivée.
Au passage, Théo PEAN prend la 1ère place en mettant une (grosse) valise à ses poursuivants.

En résumé : un tri à recommander!

Suite au championnats d europe de lisbonne du 27 mai ou je termine second, j ai enchaîné sur une semaine très très soft. 1H de vélo et 1h de natation.je devais poursuivre avec un week end de repos, mais mon moignon étant bien rétabli, j'ai téléphoner tardivement à daniel pour m 'inscrire sur le s de port brillet. Un peu de plaisir si proche de la maison ça ne se refuse pas. Du coup en repos j'ai fait le relai du samedi que l'on gagne avec mes coéquipiers de laval triathlon gilles et julien et le S le dimanche. Une Nat super correcte je sors 7e, j'arrive également 6 ou 7 à vélo puis comme d'habitude, je compte les nombreux concurrents qui me rattrapent en course à pieds.

Ce fut une bonne course de préparation, l'essentiel est d'intégrer les routines de transitions afin de perdre le moins de temps possible lors des courses internationales.

Le 19 j'étais engagé avec l'équipe de france sur la dernière coupe du monde de paratriathlon à besançon. Les conditions climatiques des semaines précédentes ont fait déborder le doub dans lequel nous devions nager et par sécurité, le triathlon c'est transformé duathlon. Épreuve dont je ne rafolle vraiment pas. 2,5 course à pieds plat – 22km fautx plat vent et pluie – 5 km plat sous la pluie.

Logiquement sur un format triathlon, je serai sortie du parc à vélo devant les concurrents présents mais en duathlon c'est l'inverse. Je réalise une première course à pieds vraiment satisfaisante en 9'48 soit un peu plus de 14km/h. Je sors du parc à vélo en 3e positions avec 30s sur le 2e l'allemand loësler et 50s sur le premier le français Wersy (champion d'europe duathlon 2016 et il m'avait battu sur les france cette année transormé en duathlon.). Je réalise un gros vélo et rattrape l'allemand en moins de 1,5 km et le francais avant le 3e km. J'attaque la course à pieds en tête et parvient à la conserver jusqu'à l'arrivée. Épreuve bouclée en 1h08mn

Si on m'avait dit que je gagnerai un duathlon un jour je ne l'aurai jamais cru, comme quoi tout peut arriver. Les résultats du club pour juin sont vraiment excellents à tous les échelons, il faut soutenir notre d3 masculin et d2 féminines afin qu'ils aillent encore plus haut. Bon courage à eux. Pour ma part, je prépare les championnats du monde qui se déroulent à rotterdam le 24 juillet, se sera une bonne répétition, et un bon test avant l'objectif de la saison : les jeux paralympiques de rio le 10 septembre.
Bon tri à toutes et tous





Voici le résumé par Gaëtan :

Weekend du 25 Juin 2016. Une bande de Lavallois à l’assaut d’un mythe ! Pas forcément l’assaut qu’on pourrait attendre. Pas un Ironman. Non le Triathlon de Nouâtre (Courte Distance). Mais on entend tellement de chose sur ce triathlon qu’il fallait qu’on essaie ! Christelle l’a déjà fait… Elle revient. Ce n’est pas pour rien ? Triathlon de Nouâtre donc pour moi et « les filles » (Amandine, Fany et Christelle) pour tester, sans doute pour aller chercher une belle densité, autre caractéristique de ce triathlon jugé champêtre… Mais ça à beau rester champêtre, quand vous proposez 2000 € au vainqueur, ça attire les meilleurs !

Côté homme, cette édition 2016 semble déjà historique… Pour ceux qui connaisse : Etienne Diesmunsch (vainqueur de coupes du monde format olympique), Sylvain Sudrie (champion du monde ITU de Triathlon Longue Distance), Toumy Degham (lui vous le connaissez à Laval), Jérémy Quindos, Tutukin, Rouvier. Bref ! Du beau monde ! Chez les filles, malheureusement les têtes d’affiches se désistent au fur à mesure, on ne sait pas trop où on en est. Mais toujours est-il qu’Amandine pourra retrouver sa collègue d’échappée de Parthenay (Duathlon), Delphine Rousseau.

L’ensemble des équipes filles et garçons avait coché sur son calendrier cette date le 12 juin pour la 1ère étape : le sélectif D3 triathlon à Sablé sur Sarthe (72).

Malgré un calendrier chargé, division 2 duathlon pour les filles et la division 3 duathlon pour les garçons à Noyon (60), 2 équipes étaient au départ ce dimanche.

Une équipe chez les garçons amoindrie par un Antoine Commere absent pour cause de blessure et une équipe fille sans sa leadeuse partie à Noyon.

Pour les filles : Une course d’équipe pour Faustine Fillon et Fany Boutier-Helleux qui se classent 5ème et 4ème. Ainsi qu’une 18ème place et 20ème place pour Catherine et Manu Rousseau. Au final une belle 3ème place qui permet aux filles d’aller disputer la demie finale à Jard sur Mer (85) le 2 juillet.

Pour les Garçons : Une course d’équipe avec une belle 6ème place pour Gaëtan Vivien, avec un finish plus qu’acrobatique.