Dimanche 03 Septembre, le Maine et Loire poursuit son Challenge Triathlon avec celui de Villeveque. Au programme, un S le matin et un M l’après-midi.

La natation se déroule sur un plan d’eau avec une sortie à l’australienne pour le Format M alors que le S est raccourci à 650m. Derrière le vélo commence fort avec un bon taquet dès le départ. Ensuite c’est plus plat avec de belles relances où il y a moyen de, malgré tout, faire des écarts. Routes de campagnes étroites avec peu de rendement, mais ça passe sur les prolongateurs !

Anthony Péron revient sur sa participation au Triathlon de la Ferté Bernard. Félicitations pour ce premier M.

Anthony :

Ce week-end j'ai vécu mon premier triathlon M.


Nouvelle expérience, nouveau récit. Pendant l'été j'ai préparé au mieux cette épreuve et participé à
plusieurs triathlons S, mais je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre pour autant.


C'est sur le triathlon organisé par le club de La Ferte-Bernard, sous un beau soleil, par une
température idéale qu'environ 310 triathlètes se sont donnés rendez-vous.
La natation 1500m incluant une brève sortie à l'australienne est la discipline que je redoute le plus
car je n'ai jamais nagé la distance d'une traite, encore moins en eau libre.

Cédric et Bruno sont nos 2 lavallois finishers de l'Embrunman Version 2017 ! Cédric revient sur ce projet de longue haleine, entamé depuis quasiment 1an ! :

Embrunman 2017 l'épreuve que j ai coché depuis plus d'un an. Repérage du parcours vélo pendant mes vacances 2016.
Période hivernale consacrée à du foncier et début de saison qui se déroule correctement avec des meilleurs temps que la saison précédente sur les triathlons de la Mayenne. Je rentre dans ma préparation spécifique qui se déroule à merveille. Les sensations sont bonnes à toutes les sorties et la motivation est au top et cela va durer pendant toute la préparation.


Arrivé à J - 4 sur Embrun. Quelques coups de pédales dans les vrais pentes de montagne qui me change du Montaigu et du Mont Rochard et hop repos .

Pendant les vacances, j’ai pris part à quelques triathlons.

Un événement m’a particulièrement marqué à la fin d’un de ceux-là où il n’y avait eu aucune ombre au tableau (bénévoles extras, orga super, concurrents respectueux, …) jusqu’à la ligne d’arrivée.

Une fois franchie, en discutant fièrement avec mes petits camarades de nos performances respectives, j’ai entendu un coup de sifflet venant de la dernière ligne droite avant l’aire d’arrivée. Je me retourne et je vois un monsieur qui avait dans les bras son enfant qu’il avait récupéré de l’autre côté de la barrière. Surement en vue de parcourir les derniers mètres pour accompagner son sportif de papa. Son héros d’un jour. Un arbitre a intimé l’ordre au papa de remettre l’enfant dans les bras de sa maman (j’imagine) et c’est presque tout confus que le concurrent a franchi la ligne. Et bien moi je ne trouve pas ça bien et je ne vois pas quel règlement peut justifier qu’un finisher ne puisse partager ce moment d’émotion avec sa famille. Pour certains, finir un format M relève d’un défi personnel. Le temps qu’on passe à nager, rouler et courir pour le préparer, c’est souvent du temps pris sur le temps familial. Ce sacrifice paternel qu’il a dû consentir pendant toutes ses heures d’entrainement, il me semble légitime qu’il puisse le rendre à sa famille…comme un cadeau. Maigre consolation du temps qu’il n’aura pas passé avec eux. Et je ne connais pas d’enfants qui n’apprécient pas de passer la ligne le sourire aux lèvres, illuminant les arrivées d’anonymes de sourires photogéniques que devraient chassés les photographes avec délectation.

Alors voilà, j’ai lu au début d’année que la fédération refusait ce genre d’arrivée. Qu’elle souhaite enlever ce moment de partage et de communion est une chose, que les organisateurs puissent émettre un avis aux arbitres pour assouplir certaines règles, une autre.

Je ne franchirai jamais la ligne en vainqueur alors, SVP, laissez-moi la franchir avec mes enfants !

François.

Récit de Emmanuelle ROUSSEAU MAHÉ:

"Après 2015 déjà pour la demi-finale D3 triathlon et après 2016 pour la qualification en contre la montre par équipe pour la coupe de France des clubs triathlon, me revoilà avec l'équipe en 2017 pour la demi-finale D3 triathlon.

Comme l’an dernier à Jard sur Mer un mois avant la course, je pense être la 4ème de l’équipe et donc faire une course à mon niveau sans véritable objectif à part m’amuser. Mais 15 jours avant la course, j’apprends que Faustine ne pourra pas courir et que je serai donc la 3ème de l’équipe après Amandine et Fany.

En effet, on compte les places des 3 premières pour classer une équipe.
L’objectif de l’équipe étant de se qualifier pour la finale D3, chaque place compte.

Samedi 29 Juillet 2017, Gaëtan Vivien, licencié au Laval Triathlon Club, est devenu, en Roumanie, Champion d'Europe Groupe d'Age 25-29 de Cross-Triathlon.

Nicolas Bouhours revient sur son premier Half !

En ce 23 juillet, j’ai profité de mon départ en vacance pour aller faire un triathlon sur le passage : L’iron breizh (1.9km nat, 90km velo, 21.1km cap). Après avoir fait mes deux premiers triathlon sur distance M 2 mois plus tôt (et avoir fini avec du mal la partie course a pied à laval), un nouveau défi m’attendait. Et pas des moindre, je me suis inscrit  impulsivement 22 jours avant le départ en voyant qu’il restait une quizaines de places. La préparation pour un longue distance a donc commencé en même temps ! Un beau défi donc avec le simple objectif de jouer le côté « finisher » pour voir si mon corps en était capable. Le seul point noir dans tout ça, le vélo, hormis le samedi et mercredi avec le club j’ai assez peu bossé le vélo, je n’avais même pas fait une sortie de plus de 85km avant début juillet.

Samedi 22 Juillet, beau soleil sur Angers, conditions optimales pour cette ½ Finale. Les lavallois appréhendent quelque peu ce rendez-vous, dès lors qu’ils se remémorent la « mauvaise » expérience de 2015 avec la disqualification de l’équipe.  Mais cette année nous arrivons avec de « meilleurs » nageurs qui devraient nous permettre d’amener au moins 3 gars à T2 ! Oui ! Gros objectif, je vous l’accorde… Plus sérieusement, nous savons que la tâche sera difficile et qu’un TOP7 (synonyme de qualification) serait un exploit. Mais la motivation est là avec Julien, Antoine, Lénaïc (revenu de vacances exprès, notez cela chers licenciés ;)), Nicolas et moi.

Retour sur ce triathlon, récit de Soso.
Dimanche 9 Juillet 2017 : seconde édition du triathlon de Montreuil Juigné
Une petite poignée de lavallois ont coché ce triathlon organisé par Angers Triathlon.
Nous arrivons sur le site en début d'après-midi : la pluie tombe de plus en plus, le sol est bien trempé, et quelques grondements de tonnerre retentissent, l'atmosphère est lourde... La confirmation tombe = la Mayenne est à plus de 25 degrés = pas de combinaison.

J-10 ! 10 jours avant le tournant de la saison 2017 pour nos équipes en triathlon ! Samedi 22 Juillet 2017, ½ Finale Championnat de France de Clubs de Triathlon de 3ème Division à Angers.

Après avoir été chercher la qualification sur le sélectif régional le 14 Mai à la Roche/Yon, les équipes Hommes et Femmes se retrouvent en terre angevine pour une place en Finale !

Chez les hommes, le Laval Triathlon Club pourra compter sur la fougue de Nicolas Terrien, notre cadet, 61ème des derniers Championnats de France Jeunes à Pierrelatte début Juin, mais également sur Antoine Commère, 52ème des Championnats de France LD, qui mettra ses talents de nageurs au service de l’équipe. Gaëtan Vivien, en recherche de vitesse après l’aventure XTERRA  enchainera cette demi-finale avec les Championnats d’Europe de Cross-Triathlon la semained’après et aura à cœur de se mêler à la bataille. Julien Come (10ème du Surviv’Orne) et Lénaïc Gouallier (déjà présent en 2016), viennent renforcer l’équipe ! L’objectif reste l’accession en Finale où il faudra rentrer dans les 7 premières équipes ! Tâche difficile mais pas non plus inimaginable.