L’idée me trottait dans la tête depuis un long moment... Et si je me faisais un L en 2018 ? Après être allé voir le tri race en 2016 avec les paysages magnifiques de Saint Lunaire, je me suis dit que le cadre serait idéal pour réaliser cet objectif.

La pression et le stress ont commencé à se faire ressentir bien deux semaines avant le départ. La veille une fois sur place, récupération du dossard et ensuite, passage par une nuit très compliquée tellement la nervosité était grande. Jour-J, debout 6h30 pour un départ à 9h. Les derniers préparatifs se font tranquillement jusqu’à l’arrivée sur la plage et là c’est le grand vide dans ma tête... Beaucoup de questions se posent... Vais-je finir ? Suis-je prêt ?

9h, 475 athlètes à prendre le Départ ! C’est parti on se lance dans une mer calme pour deux boucles de 950m environs. La première bouée est assez simple à visualiser puisqu’il s’agit d’un énorme catamaran. Je réalise les 1.9km en une quarantaine de minutes et je sors 214ème de l’eau assez content de moi, j’ai pu poser ma nage malgré le monde autour de moi. J’arrive à la première transition, je me prépare tranquillement, je prends mon temps et je vais récupérer mon vélo.

9h47, ça y est on est parti pour une boucle de 90km. Je me lance tranquillement sur un parcours assez roulant mais qui contient tout de même quelques bosses bien cassantes. Ayant pour seul objectif de terminer la course, je ne prends aucun risque et fais en sorte de terminer le vélo dans les meilleures conditions. La partie vélo s’est particulièrement bien passée car le paysage était magnifique et il y avait une excellente entente entre les concurrents, tout le monde s’encourageait, c’était vraiment agréable et motivant. Je me fais rattraper par mon père au kilomètre 80 et on décide de terminer le vélo ensemble. Je boucle donc les 90kms en 2h59 et pose mon vélo à la 283ème position. La deuxième transition sera un peu plus rapide tout en restant dans la gestion.

12h49, on se lance pour le plus difficile, le semi ! C’est parti pour trois boucles de 7kms, je me lance peut-être un peu trop rapidement sur la première d’autant plus que je découvre un circuit vraiment pas simple, une sacrée côte, courte mais intense, que de la montée/descente. Et cette année on devait également remonter la plage sur le sable à l’aller et faire le retour sur le remblai. Le deuxième tour sera le meilleur des trois, je prends mon rythme, je ne marche pas. Début du troisième et dernier tour, l’arrivée n’aura jamais était aussi loin et aussi proche à la fois, la fatigue prend le dessus, je donne tout ce qu’il me reste pour terminer, il reste 300m, les jambes n’en peuvent plus et je sens les crampes arriver. Je franchis la ligne d’arrivée en 6h09 et 4 min derrière mon père.

Le bonheur de franchir cette arche d’arrivée et de retrouver tous les copains du club qui étaient présents : Cécile, Xavier, Cédric, Éric, Lénaïc et Gilles. Merci à vous pour le soutien !

L’organisation était vraiment top ! L’entraide entre concurrents est vraiment géniale ! Et le public également était exceptionnel !