Après une première année de triathlon ou j'ai pu prendre de l'expérience, je savais que l'année d'après, les objectifs ne seraient pas les mêmes.

Pour cette deuxième année de triathlon, mon objectif était de participer au Championnat de France de Triathlon. Après avoir participé au France de Duathlon 2 mois avant, j'ai pu prendre conscience du niveau qu'il y avait en cadet au niveau national même si il n'y avait pas la natation.  Pour participer au championnat de France de triathlon il fallait me classer dans les 25 premiers d'un triathlon sélectif à Villiers regroupant 4 régions. En finissant 20e grâce à une bonne course à pied, je me qualifie donc pour les championnats de France cadet. Je savais, en me qualifiant, que les France allait être très dur vu le niveau des cadets en natation (beaucoup tournent aux alentours de 4'30 et moins au 400)

Deux semaines plus tard, nous voilà donc partis pour un long voyage de 10h en direction de Pierrelatte avec Julien que je remercie pour m'avoir accompagné et encouragé. Arrivés la veille, j'ai donc eu le temps de  repérer le parcours et de nager dans l'eau claire à 25 degrés.

Le lendemain, je me lance pour mon premier championnat de France à 12h45 sous la chaleur. L'eau étant à environ 25 degrés, la combinaison est interdite. Avant le départ je savais que j'allais sortir très loin de l'eau vu le niveau en natation des concurrents et que ça allait être dur de revenir.

Dès le départ, c'était la machine à laver dans l'eau, il a fallu passer la première bouée pour enfin pouvoir nager sans trop prendre de coup, puis commencer à nager à mon rythme. Je sors de l'eau 99e à plus de 2 minutes des premiers en ayant de bonnes sensations , pas de surprise pour moi je savais que j'allais sortir de l'eau aussi loin. Je me lance alors sur le vélo avec comme but de rouler très fort et prendre de gros relais pour essayer de reprendre des packs mais les jambes ne suivent pas donc je ne peux que suivre les roues de mon pack constitué d'une dizaine de triathlètes en essayant de prendre quand même 2 ou 3 relais. Je pose le vélo en ayant repris 10 places je suis donc a peu près 90e après T2. Plus le choix, je dois faire une grosse course à pied, je décide donc de partir dès le début avec un gros rythme, les sensations étaient bonnes, je remonte de nombreux concurrents. A la moitié du parcours (soit 1 Tour / 2) je pointe à la 76e place, je continue alors sur un gros rythme pour finir au final à une belle 61e place. Avec le 33e temps à pied je fais donc une belle remontée d'une trentaine de personnes à pied que je n'aurais pas imaginer faire avant la course.

Pour une deuxième années, je ne peux que être satisfait de ma course, je n'aurai pas imaginer en arriver là avant de faire du triathlon. Je sais maintenant ce qu'il faut pour pouvoir être plus à l'avant de la course l'année prochaine. Il faut encore plus nager surtout que je serai en première année de Junior.

Pour finir, quitte à faire les championnats de France le Samedi, autant faire le championnat départemental le lendemain à Port-Brillet, petit défi qu'on se lance avec Julien, couchés à 4h après une dizaine d'heures de route , 6h après ,on était dans l'eau.

Maintenant place à la demie-finale D3 triathlon à Angers le 22 juillet.

Nicolas