C'est une tradition ! Les 2 se suivent ! Après Laval, direction Port-Brillet pour l'enchainement des 2 triathlons Mayennais après Mayenne et avant Château-Gontier. Le samedi est réservé à un animathlon sur format XS et courses enfants, alors que le dimanche est réservé à un S et un M.

Quelques résultats significatifs sur la journée du Dimanche : Sur le Sprint du Matin, Fany Boutier gagne chez les filles avec une confortable avance ! Soso bat Catherine pour la première fois, duel aussi palpitant que le duel de la famille Brochard ! D'ailleurs le fils a battu le père ! Chez les Hommes, Julien le président prend la 2nd place devant un Nicolas Terrien (4ème) qui a participé la veille aux Championnats de France Jeunes. Mais ça on y reviendra plus tard ! ;) Beaucoup de titres départementaux et ça fait plaisir à voir ! Félicitations à tous ! 

Sur le M, il a fait moins chaud qu'à Laval. Derrière la victoire d'Adrien Leroux, nous mettons 3 lavallois dans les 10. Antoine 4, Gaëtan 6, Pierre (Premier M!) 9ème ! Régis et Steven complète le classement par équipe que Laval gagne ! Impeccable ! Chez les filles, démonstration lavalloise avec Amandine 1ère, Clarisse 2ème et Cécile 3ème.

De son côté, Ghislain effectuait son premier triathlon Format M, il nous raconte sa course :

Après mon premier S de St Grégoire il y a 15 jours, je décide de doubler la mise en participant à mon premier M à Port Brillet.

Entrée dans le parc à transition après un bon échauffement. La tension commence à monter un peu.  Je visualise la boucle de natation à réaliser 2 fois, et les 3 bouées à contourner. Je fini de préparer le matériel pour les transitions de vélo et cap. J’enfile ma combinaison, et quelques minutes plus tard c’est la mise à l’eau.

Le coup retenti. C’est parti. Je fais le choix de partir à allure moyenne pour aviser ensuite et garder une certaine sécurité – je découvre la distance M. Le départ n’est pas violent. Je ne prends pas trop de coups.

Ma trajectoire est plutôt bien tenue. Respi tous les 2 ou 3 temps. Ce n’est vraiment que sur les derniers 500m que j’arrive à poser correctement ma nage sereinement. Je jette un coup d’œil devant : pas mal d’athlètes ou pris de l’avance. Je regarde derrière et ça me donne un petit coup de boost. Beaucoup sont encore derrière.

Je vois des vélos passés le long de l’étang. Ça me donne tout de même une idée de l’écart avec les premiers.

Je sors de l’eau. Ne pas perdre de temps. Enlever le haut de la combi, puis le bonnet et lunettes et se préparer pour le vélo. Ne pas confondre vitesse et précipitation.

A la sortie du parc je saute sur mon vélo….. Trop tôt… il fallait franchir la ligne vélo à la main. Je perds donc quelques secondes à redescendre et remonter sur mon vélo. Les élastiques tenant mes chaussures avaient bien sûre pétés… un peu galère mais ça y est. C’est parti pour le vélo.

Je conserve mon classement. Je double des coureurs, et je me fais doubler. Je pense également à m’hydrater et m’alimenter correctement. Je pense à ne pas arriver cramer pour la course à pied. Je surveille mes cuisses.

Entre triathlètes de Laval on s’encourage, ça donne un peu de motiv’.

La première boucle a paru longue. La deuxième moins dure que prévu.

Arrivé dans le parc à vélo et changement pour la course à pied.

Transition nickel. Et à ma sortie du parc j’entends le publique applaudir les premiers finishers. J’admire la performance, et je me reconcentre aussitôt sur mes sensations.

Les jambes sont coupées. Je n’arriverais pas à allonger ma foulée et à accélérer.

La troisième et dernière boucle est terrible. Le souffle est bon, le cardio aussi. Mais les jambes suivent moins.

Je franchis enfin la ligne d’arrivée, en 2h37 – 94ème sur 143.

 

Bilan :

Des parcours sympas.

Superbe découverte.

Avoir enchainé S et M me permet de connaître les deux formats bien différents.

Ce premier M me permet de cibler ce que je dois améliorer : la régularité de mes entrainements, la nage et la course à pied me permettrait de remonter assez vite dans les classements.

 

La suite :

St Suliac le 25 Juin ?