Samedi 12 Septembre 2015. Trois de nos lavallois participaient au half de Saint-Jean de Luz, baptisé Ironbask. Julien Come, Régis Mahé & Antoine Commere s’élançaient sur ce triathlon longue distance. Si pour Régis ce triathlon résonnait comme un retour sur le longue distance, deux ans après son dernier half, l’Ironbask servait de “dépucelage” à nos deux jeunes triathlètes, Antoine et Julien. Prêts à en découdre, ces deux derniers avaient coché cette course comme l’objectif de l’année 2015.

Toute l’équipe arrive quelques jours avant l’épreuve pour le repérage : 1,9 KM de natation en mer avec une sortie à l’australienne aux ⅔ du parcours, 84 KM de vélo sur un tracé finalement peu sélectif et 19KM à pieds en 2 boucles sur les pistes cyclables du port de Saint-Jean de Luz.

7H, St Jean de Luz est encore dans la pénombre. Les vélos ont été mis au parc à la frontale. La mer est calme et prête à accueillir les quelques 400 concurrents de cet Ironbask. Régis, pour commencer, nous raconte sa course : “Que la natation fut longue !!! Même si l’eau est claire, on galère un peu à trouver son chemin dans le paquet. Malgré tout je sors une natation correcte (il sortira dans le premier quart). Sitôt sur le vélo, je ne réfléchis pas et j’attaque tout de suite pour reprendre Julien. On fera la majorité du vélo ensemble mais les sensations ne sont pas au rendez-vous : pas de jambes, cardio qui ne monte pas. Puis vient le carton… Sur un faux-plat montant, je me décale et double un des concurrents qui ne trouve pas mieux que de relancer une fois que je l’ai passé. Sauf que les arbitres sont juste derrière et nous mette un carton à tous les 2… à T2 je m’apprête à faire ma pénalité, pensant devoir réaliser une boucle en plus. Sauf que non, ici c’est 5min dans la penalty box ! La course est finie. Je repars sans motivation. Les sensations sont pourtant là, mais la tête non.” Régis finira 9ème en 4h13 avec le 5ème temps vélo et le 6ème à pieds.

Julien, premier half, le sourire aux lèvres : “La natation c’est pas compliqué à résumer : faut s’imaginer 400 fauves alignés sur une bande de 50m de large qui veulent tous aller chercher une bouée à 200m de la plage. C’est la guerre dès le départ. La natation est compliquée sur les 800 premiers mètres. J’arrive ensuite à trouver mon rythme tout en pensant au reste de la journée. La sortie à l'australienne est une bonne expérience, c’est agréable. Après une bonne transition je m’élance sur le vélo toujours en pensant gestion de l’effort. Mais malheureusement on se retrouve vite dans un petit groupe où la course va se transformer en course d’attente avec des concurrents homogènes. Régis me reprend au 10ème km et me conseille de me calmer et de rester sur ce rythme. Au final, c’est grâce à lui si j’arrive frais sur la course à pieds où je peux alors “faire le job” comme prévu. Je cours à ma place sans m’occuper des autres. “ Julien finira donc 10ème en 4h17 juste derrière le coach. Chapeau ! Julien admettra s’attendre à “en chier beaucoup plus” : “Finalement ce half est super bien passé. J’ai plutôt bien géré mon effort. Elle est là la clé pour le long : la préparation bien évidemment mais la gestion de course devient un paramètre super important. On était prêt pour ce half.

Mais celui qui tire son épingle du jeu ce samedi c’est bien Antoine qui réalise peut-être pour la première fois en 2015, une course à son potentiel : “Je suis bien parti en natation. Je savais que j’allais être bien dans l’eau donc je ne me suis pas affoler, j’ai fait mon chemin sans regarder derrière. Mais c’est vrai que sortir de l’eau en tête c’est très grisant, notamment sur la sortie à l’australienne.

A T1, j’ai préféré perdre un peu de temps pour partir serein. Sur le vélo, c’est comme si que j’avais “Coach Mahé” au dessus de moi qui me répétait de ne pas m’affoler. Mais c’est la première fois que je me retrouvais tout seul devant sans être rejoins, c’était une situation inédite, alors j’ai répété ce qu’on mis en place à l'entraînement. Je pose le vélo en tête. En course à pieds, par contre, c’est plus difficile de respecter les allures quand on est en tête et qu’on court pour se maintenir sur le podium. Je fais tout de même une bonne course à pieds, mieux que ce que j’ai pu prévoir. A l’arrivée, j’ai deux sentiments. D’un côté la frustration de cette 4ème place pour 9 sec mais je vois surtout la super journée passée pour cette première expérience avec la famille, les potes et ça c’est génial. Après pour le futur, je me suis rassurer sur le fait que j’ai le profil pour le long et que c’est sur ce genre d’effort que je prend du plaisir. J’arrive à plus savourer l’effort que sur courte distance. “ Antoine fini donc 4ème en 4h04 en se faisant reprendre dans le dernier kilomètre sa place sur le podium. Très belle performance.

Le lien pour les résultats : www.liscriado.com A noter également la participation de Patrick Halard sur le Courte Distance avec une 225ème place en 2h40.