Jard sur Mer 2016 – équipe hommes

Jard/mer, Samedi 2 Juillet, nos petits gars sont (plus ou moins) prêts pour la guerre. Oui la guerre ! Demi-Finale Championnat de France D3 Triathlon : drafting, natation en mer, tout pour plaire à notre équipe ! Régis, Antoine, Romain, Lénaic et Gaëtan : 5 guerriers pour un objectif : Finir classer ! L’expérience de l’an dernier à Angers nous avait fait comprendre toute la particularité de ces courses avec drafting où un point faible dans l’eau pouvait très vite être éliminatoire. (La règle du « je me fais prendre un tour en vélo, je dois mettre le clignotant à droite » nous avait fait perdre 3 camarades sur un circuit court en vélo). Les conditions de course cette année devraient être plus favorables, donc l’idée est réellement de se faire plaisir en donnant tout. Pas de consignes, nos effectifs ne sont pas encore assez matures pour envisager cela. Sachant que nous amenons quand même avec nous des « petits jeunes » comme Romain Jacqueminet avec sa première vraie année de triathlon.

Il nous raconte son expérience :

« Début juin, Gaëtan et Régis m’indiquent ne pas être assez pour former une équipe de 5 à la 1/2 Finale D3 de Jard s/ Mer. Avec 6 triathlons à mon actif, j’accepte de relever le défi qui devrait me permettre d’acquérir une bonne dose d’expérience. Nous voilà donc arrivés au bord de la mer, ce samedi 2 juillet, sous un beau soleil.

Nous sommes rangés par équipe dans les blocs de départ et attendons le coup de sifflet sur la plage. La course n’est pas commencée que le palpitant s’agite.

Dans l’eau, nous prenons des coups comme jamais, et je sens que ce n’est pas tout à fait la même ambiance que d’habitude. J’essaye de tout donner sans réussir à me rendre bien compte où je me situe. En sortie de l’eau, je suis content de me relever en même temps que Lenaïc et je me dis que j’ai dû ne pas trop mal nager. Je me retourne en me disant qu’il doit y avoir un peu de monde derrière mais il reste à peine 15 personnes et le parc s’est déjà bien vidé. Première frustration.

On part avec Lénaïc dans un bon pack de 10 gars. Je suis en queue de groupe, et fais le yoyo à chaque relance : les jambes piquent déjà. Ça va être dur. Régis revient au 2ème tour : « Restes-pas derrière ». Je sais mais c’est poussif. Régis prend la tête du Groupe avec Lenaic dans sa roue. Malheureusement, je lâche au début du 3ème tour dans un faux plat montant, vois le groupe s’éloigner et finis le vélo seul. Seconde frustration.

Bon nouvel objectif : ne pas se faire dépasser par les premiers, finir et essayer de prendre du plaisir. Ce sera dur jusqu’à la fin. Au final 111 sur 115. Une bonne claque.

Merci les gars pour l’invitation. De bons moments tous ensemble, une superbe expérience et une excellent ambiance au LTC ! »

Merci Romain pour ton dévouement pour l’équipe ! Et ces frustrations ne seront que le passé l’an prochain 😉 Pour le reste de l’équipe : Antoine, après une natation en deçà de son niveau suite à sa blessure de juin, ne pourra pas nager avec les meilleurs mais réalisera un tout de même un vélo correct et une bonne course à pied compte-tenu de la situation (43ème). Lénaïc, première fois également comme Romain, réussira à suivre Régis sur le vélo après son retour et avoue n’avoir eu qu’une obsession : ne pas lâcher la roue du Trek Bleu » (94ème au final). Régis prendra, comme prévu, « très cher » dans l’eau et sortira avant-dernier. Une fois sur le vélo, il n’y a donc plus de question à se poser : On roule !! Gros retour jusqu’à finir 60ème ! Et enfin Gaëtan : sorti 60ème de l’eau, en fin de paquet, il réussira à trouver les bons compères pour faire un gros vélo. Quelques frayeurs dans le premier tour qui montrent que c’est assez intense et stressant… Mais ça se goupille vraiment bien puisqu’il réussira à reprendre la tête et à sortir 3ème de T2. Affolé comme un cadet, il va se brûler les ailes sur le premier tour et finira 16ème.

Le Laval Triathlon Club finira donc 14ème de cette demi-finale D3 Triathlon ! En plus de nager vite aujourd’hui, il fallait courir très vite ! Mais le club continue de prendre de l’expérience. Nous avons fait un pari sur l’avenir et nous profiterons de la motivation de nos gars pour encore progresser et viser une finale en 2017. Prenons exemple sur les filles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :