Jard sur Mer 2016 – équipe femmes

Contrairement à l’épreuve qualificative qui se jouait sur une course mixte et sans drafting à Sablé, la demi-finale D3 à Jard sur Mer se déroulait sur une course en drafting et exclusivement féminine. Amandine et Fany en ont déjà fait cette année avec les courses D2 duathlon. Pour Faustine et moi, c’est une première cette année.

L’an dernier Anne, Cécile et moi avions participé à la demi-finale à Angers.

Cette année, je suis venue compléter l’équipe. Pour des soucis de blessures ou d’indisponibilités, nous n’avons pas pu constituer une équipe complète (c’est-à-dire cinq personnes), mais les meilleures actuelles du club sont là et bien devant dès la natation.

Amandine sort 10 secondes devant Fany et même écart entre Fany et Faustine. Chacune essaie de rouler en trouvant d’autres filles. Amandine rattrape la tête de la course rapidement et roule beaucoup devant. Fany est dans le deuxième paquet. Et Faustine roule beaucoup seule. Pour partir en course à pied, Amandine s’accroche pour son premier S de la saison. Il faut courir vite voir très vite avec toutes les petites jeunes autour d’elles (beaucoup de cadettes). Elle arrache la 2ème place. Fany résiste bien au remontée des petites jeunes et finit 13ème. Faustine complète l’équipe avec une 27ème place. 

Voici son résumé de course:

« Nous y voilà, Amandine Manu Fany et moi, venues à Jard sur Mer pour la demi finale D3. Va falloir qu’on assure! Déjà il fait soleil ça commence bien! Bon, à première vue je me dis qu’il va falloir courir vite sur la plage pour plonger dans les premières, mais je me retrouve à me batailler tant avec les vagues que les concurrentes et le courant. Quelques mauvaises trajectoires plus tard, je rattrape un peu de mon retard sur la dernière ligne droite. Une fois sortie de l’eau, la transition dans le sable fait monter le cardio très haut et après la transition, je m’élance à vélo. Je ferai finalement une grosse partie du vélo seule. Y a pas à dire, c’est ennuyeux et le temps est long. Je ferai quand même une partie du dernier tour à bon rythme avec 3 autres filles, en rattrapant un gros pack juste avant la transition 2. Un parcours vélo sympa. 

Vient ensuite la course à pied et je commence à retrouver de l’énergie vers la fin, bon je ferai mieux la prochaine fois! L’essentiel est là: notre équipe se qualifie pour la finale avec une jolie 3ème place. Le contrat est rempli! »

De mon côté, la course est un peu différente, je sais que je nage moins vite que les filles donc je cours derrière elles sur la plage pour ne pas trop m’essouffler avant de sauter dans l’eau. Pas trop de coups et une bonne trajectoire font que je me retrouve vers le milieu du peloton à la première bouée: pas mal. Par contre, j’ai laissé des plumes et malgré le fait que la distance à faire soit relativement courte: 700m, je ne tiens pas mon allure et décélère progressivement. Les entrainements chaotiques depuis une blessure en février me coutent mon souffle. C’est pas grave, je m’accroche et nage bien jusqu’à ce que mes doigts touchent le sable pour ne pas perdre de temps à courir dans l’eau. (63ème place)

Sortie de l’eau, je pense à ne pas jeter mon bonnet, c’est interdit sur cette épreuve. Nous devons déposer bonnet combi lunettes seulement à notre emplacement dans le parc à vélo. Un peu de stress à mettre mon casque et je m’élance sur la partie plaisir de l’épreuve: le vélo. J’arrive à voir avec qui je pourrais faire équipe et c’est partie je motive les filles: « Allez, on y va. On est trois. » Finalement, nous serons 2 pendant 3 tours et demi. En doublant un petit groupe, un fait de course vient nous émouvoir, une triathlète se prend dans ma roue et tombe entrainant une autre dans sa chute. Les pompiers l’ont prise en charge pendant toute la partie vélo. Avec Élodie du Wapiti, nous ralentissons, avertissons et reprenons nos esprits pour continuer notre duo sympathique. Dans le dernier tour, nous reprenons 3 filles et nous nous faisons doubler par celle que j’attendais Estelle Manceau de l’ASPTT Angers. Nous n’arrivons pas à l’accrocher, mais nous arrivons en même temps qu’elle à T2. Côté sensations, j’ai fait un beau vélo c’est sûr, mais je n’ai pas ménagé mes jambes au dernier tour et je pars donc avec les « grosses cuisses » pour courir. Régis me dit: « allonge ta foulée ». Je ne peux pas parler, mais je lui aurais bien dit: « t’es marrant toi, je commence juste à courir! » Mais c’est vrai la course à courte et à la fin du premier tour, je suis juste un peu mieux. J’améliore quand même ma foulée progressivement et le dernier tour est beaucoup mieux, mais plus beaucoup de monde pour le voir, les filles du club m’ont pris un tour. Tant pis pour eux. Sébastien immortalise tout de même mes derniers 100 m: spécialité de Manu Rousseau, donner tout ce qu’il reste sur un dernier sprint. (Euh, ça fait 20 ans que je fais ça, depuis mes premiers cross!) Ma compère de vélo finit 39ème et moi 70ème, cherchez l’erreur! Elle qualifie son équipe qui finit 6ème, bravo à elle.

De mon côté, je me prépare pour une nouvelle épreuve, cette fois en contre la montre par équipe sur format S qualificative pour la Coupe de France des Clubs qui aura lieu à la Roche sur Yon début octobre. 

Attention, il va falloir suivre les collègues ! Ça me booste pour m’entrainer. 
Vivement Angers avec les filles, les gars et 2 équipes vétérans !

Et suite du feuilleton de la D3 Triathlon Femme avec la finale à Saint Gilles Croix de Vie le 10 septembre.

Les photos de Sébastien (merci à lui 🙂 ) : https://photos.google.com/share/AF1QipM

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :