Equipe D2 Duathlon Hommes – 2018

Le Laval Triathlon Club a terminé sa première saison sur le Championnat de France des Clubs de Duathlon de 2ème Division. 

Partenaires spécifiques D2 Duathlon LTC :

GIANT Laval – Arcogest – Harmonie Mutuelle- Groupe Renault Laval/Mayenne – Decathlon Laval – Département de la Mayenne – Laval La Ville

Classement Final Championnat de France des Clubs de 2ème Division Duathlon 2018 (4 / 4) :

1-Issy Triathlon83 pts
2-ASPTT Tri Strasbourg63 pts
3-Endurance 72 Triathlon61.5 pts
11-Versailles Triathlon38 pts
12-Laval Triathlon Club34.5 pts
13-OSML  Natation-Triathlon31 pts
14 / 16Vallée Montmorency29.5 pts

Effectif 2018 :

Guillaume STASSE, Gwen TALOUR, Alan MONTEMBAULT, Arnaud CLOU, Nicolas TERRIEN, Gaëtan VIVIEN, Pierre VIOLEAU, Marius BROCHARD, Romain DAGUIN

Calendrier 2018 :

Weekend Cohésion d’Equipe à Hillion :

Petit week-end de sport pour notre effectif D2 Duathlon en terre Bretonne ! Sous le soleil, sous la fraîcheur, du vélo, de la course à pieds et le sourire tout au long de ces 2 jours !

Alan revient sur son weekend : 

« Comme son nom l’indique le stage avait donc lieu pour la cohésion du groupe D2 Duathlon. Nous nous sommes donc retrouvés tous ensemble le temps d’un weekend. Cela devait nous permettre de faire plus ample connaissance, notamment les nouveaux arrivants, mais également renforcer l’esprit d’équipe du groupe. En plus de cela nous quittions la Mayenne chère au club pour aller dans un lieu beaucoup moins familier, comme ce sera le cas lors des grands prix.

Au final, nous avons pu bien nous entraîner avec un beau volume sous le beau soleil breton. Au vu de la bonne ambiance et la bonne humeur qui ont régnées ce weekend, que ce soit lors de séances ou des moments de calme à la maison, on peut dire que le stage est réussi. « 

Et Nico aussi : 

          « Pour former une bonne équipe cette saison sur la D2 duathlon il faut déjà apprendre à mieux se connaître, connaître les niveaux de chacun avec les quelques nouveaux membres de l’équipe comme Alan et Arnaud. C’est pour cela qu’on a décidé de faire un stage cohésion de deux jours (samedi et dimanche) à Hillion près de Saint-Brieuc. Pour certains le stage à commencé 1 jour avant. Pierre et Guillaume ont décidé de faire Laval Saint Brieuc en vélo en guise d’échauffement pour le stage. Ils arrivent donc le vendredi au logement avec 180 km et quasiment 6h de vélo dans les jambes. Le stage se déroule tranquillement, on enchaîne les sorties course à pied et vélo en profitant de la mer et du soleil. On joue un peu sur le vélo , petits sprints, blocs et prises de relais. On aura donc fait 170km de vélo et 30km à pied au cours du stage.

Ce stage va permettre à certains de préparer les dernières épreuves hivernales comme les France de cross pour Marius mais il permet surtout de faire une bonne semaine d’entrainement en vue du premier Grand-Prix D2 à Paillencourt le 1 avril. Puis ça va permettre à l’équipe de mieux s’organiser durant les courses surtout sur les parties vélo avec une meilleure appréciation du niveau de chacun et du travail en groupe. C’est un exemple parmi les nombreuses situations auxquelles on peut faire face en course.

C’est pour ce genre d’exemple qu’un stage cohésion à 1 mois du début de la saison est important . Apprendre à mieux se connaître, à s’entraîner ensemble et à se motiver. »

Et une petite vidéo en prime :

18 Mars : Duathlon de St Cyr/Loire (préparation D2) :

C’est la rentrée pour les duathletes ! Les jambes sont juste rasées, les veines saillantes… Mais tout est bien caché sous plusieurs couches. Ça caille à Saint Cyr sur Loire ! 

On est 5 lavallois à avoir fait le déplacement, 3 « anciens » (Guillaume, Nicolas et moi) et les 2 nouveaux de l’équipe Alan et Arnaud, dont c’est le premier vrai duathlon (si on oublie une tentative en pré-pupille).

Juste le temps de profiter des quelques rayons de soleil qui commence à percer les nuages que la course part. Comme à chaque fois ça part vite et intelligemment aucun lavallois n’a « fait le départ ». Je me retrouve rapidement derrière une jolie trifonction orange et noir floquée d’un « STASSE », c’est l’homme à suivre aujourd’hui. On remonte petit à petit en gardant, à portée de fusils, un groupe de 7/8 coureurs devant nous. Derrière ça suit bien pour les autres lavallois qui ne sont qu’à quelques secondes. Guillaume mène la poursuite dans le second tour à pieds et m’attend même un peu juste avant l’entrée dans le parc. Je réalise une bonne transition et repart juste devant Guillaume, on voit le groupe de tête qui n’est qu’à une dizaine de secondes. Stassou vole sur le vélo et passe d’énormes relais, je fais du mieux possible pour relayer aussi et dès le début du second tour (sur 4), on rentre sur les premiers. Arrivé avec quelques secondes de retard à T1 Nico, Arnaud et Alan rateront le bon groupe à vélo et se retrouveront dans un second peloton.

Devant je suis obligé de calmer les ardeurs de Guillaume qui, dans un bon jour, veut attaquer à chaque tour ! Finalement on tentera notre chance dans le dernier tour sans autre réussite que de m’avoir chauffé les cuisses. On arrive sur T2 dans les premières positions, comme un con je déclipse ma chaussure en essayant de sortir mon pied, une figure de style plus tard me voilà courant à côté de mon vélo une chaussure à la main… Heureusement Guillaume s’en sort mieux en sortant 2eme du parc derrière un coureur de D1, une position qu’il tiendra jusqu’à l’arrivée. De mon côté c’est plus compliqué, ça crampe dans les cuisses et je ne peux faire mieux que 10ème. Nicolas et Arnaud réalisent de bonnes 2èmes CAP et prennent les premières positions du deuxième peloton avec les 16ème et 17ème places. Alan lui aussi en proie à des crampes prend tout de même la 20ème place. 

On a donc un Guillaume en grande forme et 5/5 lavallois dans le top 20 avec une belle course des nouveaux. 

Rendez-vous dans 2 semaines pour le premier Grand Prix D2 à Paillencourt ! 

1er Avril : GP Paillencourt :

Oui, il existe une marche entre la D2 et la D3. Alors je ne vous explique pas la D1 !

Oui, la saison va être stressante et on va devoir batailler pour nous faire notre place !

Oui, on adore ce genre de course où tout peut basculer sur une transition loupée.

Oui, on a déjà les crocs pour Parthenay dans 3 semaines.

Gwen était un peu court pour prendre le premier pack à T1 mais il a promis de gagner 15sec sur la première course à pieds !

Guillaume a tenté un choix de matériel qui s’est avéré non payant mais il a promis de changer ses pédales à Parthenay !  

Pierre était au fond du trou le Dimanche midi mais il est reparti au charbon dès le Lundi matin.

Alan ne s’attendait pas à classer l’équipe, mais il a assumé son statut.

Arnaud apprend et comprend. Comme toute l’équipe.

A dans 3 semaines !

Gaëtan

Laval Triathlon Club : 12ème / 16.

22 Avril : GP Parthenay :

Retour à Parthenay ! Parthenay nous sourit depuis 2 ans. Parthenay c’est toujours des belles surprises pour Laval. Autant la première année en 2015, on s’était pris une claque, autant depuis 2 ans, le soleil est là et Laval réussi « son » Parthenay.  Mais c’était en D3… Là c’est autre chose, c’est à un autre endroit. On rabat les cartes ! 

Une organisation toujours bien rodée pour le TCG 79 Parthenay ! Ce qui me fait sourire à chaque fois c’est la signalétique qu’ils mettent en place ! Ici, tu n’entends jamais « C’est où les toilettes ? » Ou alors si, mais la réponse c’est « Bah regardes les panneaux ! ». On arrive dans un village carrément et à chaque fois avec des bénévoles toujours à l’écoute et surtout qui savent te répondre. Moi et mes roues de secours on n’a même pas eu besoin de poser la question qu’on m’indiquait déjà où était la « zone technique ».  Bref. Revenons-en à l’aspect sportif.

Non pas encore en fait ! Juste un rapide clin d’œil aux gars du club : Si vous voulez goûter à la vie de château, c’est possible avec la D2 ! Veille de course dans une maison que dis-je, c’était vraiment un château ! On aurait pu faire des 30/30 dans le couloir central tellement c’était grand. La visite de la maison, a bien pris 30min après avoir perdu la moitié de l’effectif s’amusant à ouvrir toutes les portes. Apéro verre d’eau en terrasse (Oui on a fait le job jusqu’au bout, bien que là j’avoue qu’on a merdé vu le contexte !), couscous des familles avec chef Guillaume, petite digestion autour d’une table de ping-pong rendu possible grâce aux investigations approfondies d’Arnaud et de Pierre puis Dodo ! Maintenant on peut vraiment revenir à l’aspect sportif !

2ème étape du Championnat de France des Clubs de D2 Duathlon ! Laval 12ème. La peur au ventre à friser avec la relégation. On le savait mais ça « fait chier » quand même. Mais les gars sont revanchards. « On ne va pas se laisser faire quand même ? ». « #Roadtothefirstpack » lisait-on sur les conversations Facebook d’avant-course.  

Réveil 5H15 pour les athlètes un peu barges, 5H45 pour les normaux, 06H30 pour l’accompagnateur. Il est fait beau, les oiseaux chantent. Le soleil déstresse. Les gars ont le sourire, ils savent à quoi s’attendre donc le climat n’est pas lourd. Guillaume nous fait encore des siennes avec ces tatoos. Le jour où il réussira à mettre ces tatouages correctement, c’est là qu’il faudra s’inquiéter. Sinon la routine, Alan ne tient pas en place (Si si ça se voit je t’assure), Guillaume rigole pour évacuer la pression. Gwen fait du Gwen, quand tu as plusieurs saisons en D1, plus rien ne te fait peur donc « Cool mec ! ». 

BAM 08H30 Départ ! Pour les personnes voulant voir des images de la course c’est sur notre page Facebook. Je ne vais pas vous refaire la course en détail : GuiGui prend le premier pack, me fait stresser pendant 3 tours sur 4 avec des grimaces en fin de pack, des « je suis crevé » (Non mec t’es juste gros ! Ahah) et finalement un clin d’œil au début du dernier tour synonyme de « c’est bon en fait c’était une blague ».  Derrière les nouveaux m’impressionnent. Alan ramène Arnaud du pack 4 vers le gros pack 2 qu’emmène notamment Pierre. Gwen dans les roues. Tout ce petit monde va jouer pour rentrer dans les 30. Guillaume souffre sur la dernière CAP et finira 16ème. Derrière tir groupé avec Pierre vengé de Paillencourt 26, Gwen 28, Alan 33, Arnaud 40. On a retrouvé cette homogénéité de notre équipe D3 2017. Maintenant les gars je vous propose 2 choses. Soit on joue sur l’homogénéité et vous rejoignez Guillaume dans le « First pack », soit GuiGui tu suis Mickael Antoine à Vairé. 

Punaise que je suis pressé ! Dans 15 jours je serais toujours du mauvais côté de la barrière. Mais avec des mecs comme ça, j’vous jure que c’est loin d’être désagréable ! Surtout quand tu sais que c’est bientôt fini.

Gaëtan pour le LTC, 10ème du classement général !

Un jour on sera première ligne !

06 Mai : GP Vairé

Vairé vous verrez ça peut-être compliqué. Vairé c’est un multi-enchainement. Un truc où faut pas trop réfléchir mais un peu quand même. Un truc où faut savoir aussi bien aller vite à pied qu’à monter sur son vélo. Un truc où les lactico-tolérants se frottent les mains en te disant « J’adore le goût du sang dans la bouche » avec les dents encore rougâtres.

On assure le minimum syndical. 10ème de cette 3ème étape. Guillaume s’offre son premier TOP10. Les jeunots ont souffert sur le début de course, plaçant notre 3ème trop loin pour rééditer le résultat de Parthenay. Gwen trouve que ça va trop vite mais reste toujours dans le « game ». On repart de la Vendée avec une confortable 10ème au classement général. La zone de relégation s’éloigne encore un peu plus. On se prend à croire qu’on saura là en 2019. Guillaume revient sur son exploit, qui doit maintenant devenir une routine : 

Dernier GP avant de rechausser les pointes : Première CAP : je me dis que ça va partir comme des fous.

Pas hyper bien placé je remonte pas mal de monde au bout de 300m. J’étais un peu loin de la tête mais en me plaçant 20-25ème je savais que ça allait rentrer dans le premier pack. Je prends mon vélo avec mes super pédales de VTT et je me mets dans le premier pack. La cassure se fait avec le deuxième pack. Je reçois quelques conseils de Paul Bergé, qui me pousse même à un moment donné pour me dire où aller. Comme au premier Grand-Prix je suis en queue de peloton, la première bosse se fait assez rapidement. Ça se calme par la suite.

 Deuxième transition : C’est reparti pour la cap, j’arrive à boucher les 15-20m sur le groupe de tête. Je me retrouve avec les costauds de la D2, Mikael Antoine, Loïc Chuberre etc. Le rythme ne me semble pas hyper élevé, alors qu’en fait en regardant les résultats ce n’était pas si lent que ça. Letellier remonte de l’arrière et prend les devants, il relance. Je me retrouve avec Mikael Antoine 5-10m de la tête. Je me dis que ça va le faire vu que ma transition allait être rapide avec mes pédales VTT. Manque de chance ou de maitrise, je mets un temps fou à mettre mon casque. Je sors donc du parc avec 100-150 de retard. Me voilà partie en chasse patate « Je ne vais jamais revenir ! ».

Mais en fait si, je remonte dans le pack après la bosse. Le vélo se passe plutôt bien, je me cale derrière Drouault de l’Endurance en disant à Mikael, « mets-toi derrière avec moi, il va sortir dans la dernière bosse c’est sûr ». Mauvais pronostic, on rentre tous ensemble à la dernière transition. C’est parti pour ce dernier 1400m, manque de jambes ? Manque « d’ambition » ? ou alors la peur de jouer avec les meilleurs, je me laisse distancer en me disant « top 10 ce n’est déjà pas si mal », (j’étais en train de compter le nombre de bonhommes devant moi). A l’arrivée, 10ème place. Très content quand même d’avoir été dans le coup.

Le 3ème GP est donc terminé, l’heure est venu d’une trêve « Duathlon » avant la Finale de septembre et la Coupe de France des clubs. Certains retournent sur la piste d’athlétisme, d’autres ajoutent la natation. Sur un ton décalé et léger à l’image de l’état d’esprit de cette équipe jeune et dynamique, Arnaud nous offre sa prose pour résumé ce début de saison.Il était une fois une quinte de chevaliers et leur bon écuyer. Ces braves gens vivaient paisiblement dans le monde merveilleux du duathlon. Mais en l’an de grâce 2018, une guerre sans pitié se dessinait. Les valeureux guerriers s’allièrent dans le dessein de combattre en D2 sous le même drapeau.

Stage de cohésion à Hillion
Forte de cette union, c’est ainsi que l’équipe s’en alla fourbir ses armes durant deux nycthémères en territoire breton. Cette escapade fut l’occasion resserrer les rangs parmi les troupes dans une ambiance très chevaleresque. Résultat : 180km de vélo et 30km à pied, des crampes et des doigts gelésEst-ce que quelqu’un sait comment allumer le poêle à bois ? 

Grand Prix de Paillencourt
Première bataille de l’année, sur les terres du Nord. Surprise : découverte d’un championnat très dense qui ne pardonne pas, petite claque pour notre arrivée en D2, nous dirons que c’était à cause du froid et de la pluie.Point positif : la frite-fricadelle d’après courseLe coach serait-il plus stressé que les athlètes ?

Grand Prix de Parthenay
Conditions de course parfaites pour le second Grand Prix, parcours technique et exigeant. Une équipe venue en tongs et short mais très concentrée sur les objectifs.Points positifs : une équipe homogène et en nette progression, les erreurs passées ont servi de leçon, nous remontons au classement généralRésultat : 8ème place par équipeLe ping-pong, c’est bien, le duathlon c’est mieux

Grand Prix de Vairé
Course très rapide sur un format Multi-enchaînements qui pique un peu les jambes.Au Trivial Poursuit comme en course, ça se joue parfois à peu de choses.

02 Septembre : GP Les Herbiers (Finale) :

Dernier Grand-Prix de la saison pour l’équipe A du Laval Triathlon Club. Gp des Herbiers sous un beau soleil et une température clémente malgré un réveil aux aurores. 

Peu de choses à regretter à part pour Gwen qui se fait piéger par une chute (non tombé mais décroché du pack 1 suite au ralentissement). Ouest-France résume très bien l’étape et les conclusions de cette première saison du Laval Tri’ parmi les meilleures équipes françaises.

Dernier rendez-vous pour l’équipe : la Coupe de France des clubs de Duathlon format Contre la Montre par équipe le 13 Octobre prochain.

14 Octobre : Coupe de France des Clubs de Duathlon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :