Vairé vous verrez ça peut-être compliqué. Vairé c'est un multi-enchainement. Un truc où faut pas trop réfléchir mais un peu quand même. Un truc où faut savoir aussi bien aller vite à pied qu'à monter sur son vélo. Un truc où les lactico-tolérants se frottent les mains en te disant "J'adore le goût du sang dans la bouche" avec les dents encore rougâtres.

On assure le minimum syndical. 10ème de cette 3ème étape. Guillaume s'offre son premier TOP10. Les jeunots ont souffert sur le début de course, plaçant notre 3ème trop loin pour rééditer le résultat de Parthenay. Gwen trouve que ça va trop vite mais reste toujours dans le "game". On repart de la Vendée avec une confortable 10ème au classement général. La zone de relégation s'éloigne encore un peu plus. On se prend à croire qu'on saura là en 2019. Guillaume revient sur son exploit, qui doit maintenant devenir une routine : 

Dernier GP avant de rechausser les pointes : Première CAP : je me dis que ça va partir comme des fous.

Pas hyper bien placé je remonte pas mal de monde au bout de 300m. J'étais un peu loin de la tête mais en me plaçant 20-25ème je savais que ça allait rentrer dans le premier pack. Je prends mon vélo avec mes super pédales de VTT et je me mets dans le premier pack. La cassure se fait avec le deuxième pack. Je reçois quelques conseils de Paul Bergé, qui me pousse même à un moment donné pour me dire où aller. Comme au premier Grand-Prix je suis en queue de peloton, la première bosse se fait assez rapidement. Ça se calme par la suite.

Récit de courses de nos licenciés présents à Taden à côté de Dinan ce dimanche 13 mai !

Nous étions 3 sociétaires du club à nous être rendu dans les Côtes d’Armor pour nous aligner sur le triathlon de Dinan au format Olympique qui se tenait à Taden.

Météo plutôt clémente et un décor vraiment sympa sur ce triathlon. Les 1500 mètres de natation se sont déroulés dans la Rance avec une eau qui pointait à 14 degrés. Le parcours vélo, 44 kms sur des routes plutôt vallonnées (600 D+) avec un vent de face sur la première partie de course permettait, aux bons cyclistes, de faire le trou. Enfin, 10 km de course à pied à travers le petit village de Taden et le long de la Rance venaient compléter cette belle épreuve avec un parcours plutôt plat agrémenté d’une belle montée qui se faisait en 2 boucles .

Triathlon au format S avec drafting support des championnats régionaux Seniors et Vétérans.

Premier Triathlon pour Anthony qui nous fait le point sur les lavallois présents sur cette course.

"Pour ma part 131ème au scratch et 13ème dans ma catégorie (S4). Bon pour un premier ça a été (mieux que ce que je pensais en natation par contre CAP dur dur avec la chaleur!!)"

Félicitations Anthony et également aux autre concurrents ! Mention spéciales pour nos Juniors 2ème et 3ème de leur catégorie ! Nicolas met déjà en évidence les progrès en natation de cet hiver après cette belle saison de duathlon.   

Au total 6 lavallois au départ :

         Cette année comme l'année dernière, les championnats de France Jeunes de Duathlon ont lieu à Bondoufle mais cette année nous sommes 3 lavallois, Gwendal en cadets, Marius et Nicolas en junior.

          C'est donc Gwendal qui s'élance en premier avec les cadets. Partant dans le sas 5, le départ était plus compliqué mais dès le premier tour de piste (le départ a lieu sur une piste de 400m), Gwendal est déjà bien remonté et s'est replacé dans les 50 premières places. Puis il a fallu résister jusqu'à T1 pour espérer d'accrocher le bon pack. Gwendal accroche donc un pack d'une quinzaine de duathlètes et réussit à s'accrocher jusqu'à T2 sur un parcours avec beaucoup de relances. Gwendal assure sa place jusqu'à la fin et finit donc 90e pour sa première année de duathlon.

Petit tour d'horizon de nos duathlètes de l'effectif D2 étendu !

On poursuit avec Alan Montembault ! Alan c’est un peu un coup du hasard. Il a eu la bonne idée de nous envoyer un CV et une lettre de motivation dans le cadre de son stage en L2 STAPS. Et si on lui avait dit non ? Ba on aurait pas pu compter sur lui à Paillencourt pour faire 3ème de l’équipe… Comme quoi le destin, ça se joue à pas grand-chose !  Car effectivement, après quelques encadrements de séances on se rend vite compte qu’Alan court plutôt bien et que faire 2H devant sur les sorties du samedi à jouer toutes les pancartes ça ne lui fait pas trop peur ! Un test course à pied orchestré par Guillaume et voilà Alan embauché pour la D2 Duathlon !

Retour à Parthenay ! Parthenay nous sourit depuis 2 ans. Parthenay c’est toujours des belles surprises pour Laval. Autant la première année en 2015, on s’était pris une claque, autant depuis 2 ans, le soleil est là et Laval réussi « son » Parthenay.  Mais c’était en D3... Là c’est autre chose, c’est à un autre endroit. On rabat les cartes !

Une organisation toujours bien rodée pour le TCG 79 Parthenay ! Ce qui me fait sourire à chaque fois c’est la signalétique qu’ils mettent en place ! Ici, tu n’entends jamais « C’est où les toilettes ? » Ou alors si, mais la réponse c’est « Bah regardes les panneaux ! ». On arrive dans un village carrément et à chaque fois avec des bénévoles toujours à l’écoute et surtout qui savent te répondre. Moi et mes roues de secours on n’a même pas eu besoin de poser la question qu’on m’indiquait déjà où était la « zone technique ».  Bref. Revenons-en à l’aspect sportif.

Le Laval Triathlon Club était représenté par 9 lavallois ce weekend au Duathlon de Saint-Jean-de-Mont.

Au programme : 5 km de cap, 20 de vélo et 2,5 de nouveau en cap, de la pluie et du vent !

Retour sur la course :

Théo : « Le circuit course à pieds était super. Il y avait toute sorte de terrain : terre, sable, eau. Le circuit vélo est un peu plat. Heureusement qu’il y a le drafting, car ça permet de mettre de la puissance et du jeu pour prendre les relais. L’organisation était vraiment bien, le seul point négatif était l’entrée du parc à vélo où il y avait beaucoup de course à côté du vélo. Je reviens l’année prochaine !!

Petit tour d'horizon de nos duathlètes de l'effectif D2 étendu !

On commence avec Marius Brochard ! Digne héritier de Claudius, père et fils ont constitué la désormais célèbre "Brochard Family" où chaque course est le théâtre d'une lutte acharnée pour savoir qui du Junior ou du Vétéran finira devant l'autre. La logique voudrait que Marius commence à ne plus devoir trop se retourner mais Claudius fait preuve d'une volonté tenace à vouloir suivre le fiston et n'a toujours pas dit son dernier mot ! Toujours est-il que Marius réalise un super hiver dans les labours des cross FFA et peut maintenant se consacrer entièrement à la saison de duathlon et triathlon. Junior2 pour 2018, Marius profitera de cette dernière année chez les Jeunes pour tenter les qualif's sur les France Jeunes autant en Duathlon qu'en triathlon ! 

Mise à jour du 16/04/18 : 5ème Junior sur le sélectif Régional, Marius file vers les France de Duathlon Jeunes en compagnie de Nicolas et de Gwendal ! Malheureusement un soucis à T1 l'empêche de finir. Revanche en Triathlon !

Place au portrait !

Oui, il existe une marche entre la D2 et la D3. Alors je ne vous explique pas la D1 !

Oui, la saison va être stressante et on va devoir batailler pour nous faire notre place !

Oui, on adore ce genre de course où tout peut basculer sur une transition loupée.

Oui, on a déjà les crocs pour Parthenay dans 3 semaines.

 

 CLASSEMENT JEUNES DUATHLON ARGENTRE 2018