Feneu devait être son dernier triathlon de la saison; finalement il a remis la trifonction avec cette fois-ci un cross-triathlon, celui de la Flèche, une épreuve appréciée par les Lavallois.

Nicolas G. revient sur sa prestation :

" J'ai décidé finalement de m'inscrire au cross triathlon M de La Flèche malgré une grosse soirée la veille, épreuve qui compte comme championnat régional PDL. Levé 10h, c'est la pluie qui me réveille et c'est pas la grosse motivation pour le bain de boue en prévision... Pas le choix, je retrouve mon pote du club Steven A sur le parking vers 13h00 pour l'échauffement VTT, il fait pas chaud mais la pluie a cessé et le ciel s’éclaircit, c'est bon signe !

4 représentants Orange&Noir à Chattanooga pour les Championnats du Monde Ironman 70.3 : Amandine, Manu, Régis & Antoine pour une aventure Américaine ! Retours sur leurs courses.

Manu : Et bien j'ai savouré cette compétition entre filles sur un parcours exigeant de toutes parts, en natation avec un peu de courant, en vélo avec presque un col au début et des bonne descentes après pour finir avec plusieurs faut plat très usant. Une course à pied difficile avec des côtes jamais vu en triathlon pour ma part. Je me suis fait plaisir en natation et en vélo. Je suis très contente de mes temps. Par contre j'ai subi à pied. J'ai eu des crampes dès le début. J'ai du les gérer sur le premier tour, j'ai mieux couru sur le 2ème tour tout en marchant dans les deux grosses côtes. En même temps, je manquais d'entraînement à pied et en transition.

Amandine : Je finis 40e sur 1476 athlètes au classement général amateurs . Oui une course pleine , pas de soucis mécaniques (ce qui était ma hantise ). Je ne regrette rien , J'ai donné le meilleur de moi-même. En natation, je fais une course à mon niveau, un temps satisfaisant mais pas non plus exceptionnel, un gros vélo sur un parcours exigeant, sans aucun répit . Une course à pied Avec qqls crampes au début puis il a fallut ce concentrer sur les sensations car chaud Et tres exigent . Je crois que c'est le Triathlon le plus exigent que je n'ai jamais fait . Mais tlmt de plaisir , quel bonheur d'avoir fait cette compette Et de se mesurer à la concurrence mondiale. Ce fut un week end exceptionnel , en compagnie de Régis et Manue Et un beau souvenir.

Triathlon de St Gilles Croix de vie, Un S et un M avec une belle présence Mayennaise.

Marius revient sur sa course et sur son podium chez les Juniors !

          3ème année que l'on y va. L'année dernière j’effectuais Le triathlon XS pour découvrir mais cette année c'était sur le S qui est avec Drafting. Arrivé sur place le vendredi soir sous un déluge la question était si la natation allait être annulée ou Non, vu les vagues. Dimanche matin départ de la course à 9h on apprend que la natation est décalé au bout du remblais à 300m du parc à velo et passe de 750m à 500m.

Dimanche 10 Septembre, Triathlon de Feneu ! Un petit Sprint sans drafting qui vient clôturer la saison de Nico. Félicitations à toi pour cette belle saison, pas forcément enclenchée de la meilleure des façons possibles :

                    " Dernier triathlon de l'année 2017 pour moi, je me suis inscrit sur le S de Feneu (49), je connais déjà le parcours puisque j'y étais déjà en 2016 en tant que non licencié. Échauffement de 30 min à vélo plus 10 min à pieds et c'est parti pour la mise à l'eau dans la Mayenne à 19°c pour les 750 m de nat avec sortie à l'australienne. Je me mets sur le coté comme d'habitude mais 2 min avant le départ nous nous retrouvons en surpopulation (du genre les uns contre les autres...) et je sais toujours pas pourquoi... elle est pourtant large la Mayenne... Pas le choix, va falloir faire avec sauf que je suis en 4eme en ligne, que devant moi ça n'avance pas et que je ne peux passer tellement y a de monde... autant dire que la boite à calotte est de sortie comme jamais j'avais connu avant !

Dimanche 03 Septembre, le Maine et Loire poursuit son Challenge Triathlon avec celui de Villeveque. Au programme, un S le matin et un M l’après-midi.

La natation se déroule sur un plan d’eau avec une sortie à l’australienne pour le Format M alors que le S est raccourci à 650m. Derrière le vélo commence fort avec un bon taquet dès le départ. Ensuite c’est plus plat avec de belles relances où il y a moyen de, malgré tout, faire des écarts. Routes de campagnes étroites avec peu de rendement, mais ça passe sur les prolongateurs !

Anthony Péron revient sur sa participation au Triathlon de la Ferté Bernard. Félicitations pour ce premier M.

Anthony :

Ce week-end j'ai vécu mon premier triathlon M.


Nouvelle expérience, nouveau récit. Pendant l'été j'ai préparé au mieux cette épreuve et participé à
plusieurs triathlons S, mais je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre pour autant.


C'est sur le triathlon organisé par le club de La Ferte-Bernard, sous un beau soleil, par une
température idéale qu'environ 310 triathlètes se sont donnés rendez-vous.
La natation 1500m incluant une brève sortie à l'australienne est la discipline que je redoute le plus
car je n'ai jamais nagé la distance d'une traite, encore moins en eau libre.

Cédric et Bruno sont nos 2 lavallois finishers de l'Embrunman Version 2017 ! Cédric revient sur ce projet de longue haleine, entamé depuis quasiment 1an ! :

Embrunman 2017 l'épreuve que j ai coché depuis plus d'un an. Repérage du parcours vélo pendant mes vacances 2016.
Période hivernale consacrée à du foncier et début de saison qui se déroule correctement avec des meilleurs temps que la saison précédente sur les triathlons de la Mayenne. Je rentre dans ma préparation spécifique qui se déroule à merveille. Les sensations sont bonnes à toutes les sorties et la motivation est au top et cela va durer pendant toute la préparation.


Arrivé à J - 4 sur Embrun. Quelques coups de pédales dans les vrais pentes de montagne qui me change du Montaigu et du Mont Rochard et hop repos .

Pendant les vacances, j’ai pris part à quelques triathlons.

Un événement m’a particulièrement marqué à la fin d’un de ceux-là où il n’y avait eu aucune ombre au tableau (bénévoles extras, orga super, concurrents respectueux, …) jusqu’à la ligne d’arrivée.

Une fois franchie, en discutant fièrement avec mes petits camarades de nos performances respectives, j’ai entendu un coup de sifflet venant de la dernière ligne droite avant l’aire d’arrivée. Je me retourne et je vois un monsieur qui avait dans les bras son enfant qu’il avait récupéré de l’autre côté de la barrière. Surement en vue de parcourir les derniers mètres pour accompagner son sportif de papa. Son héros d’un jour. Un arbitre a intimé l’ordre au papa de remettre l’enfant dans les bras de sa maman (j’imagine) et c’est presque tout confus que le concurrent a franchi la ligne. Et bien moi je ne trouve pas ça bien et je ne vois pas quel règlement peut justifier qu’un finisher ne puisse partager ce moment d’émotion avec sa famille. Pour certains, finir un format M relève d’un défi personnel. Le temps qu’on passe à nager, rouler et courir pour le préparer, c’est souvent du temps pris sur le temps familial. Ce sacrifice paternel qu’il a dû consentir pendant toutes ses heures d’entrainement, il me semble légitime qu’il puisse le rendre à sa famille…comme un cadeau. Maigre consolation du temps qu’il n’aura pas passé avec eux. Et je ne connais pas d’enfants qui n’apprécient pas de passer la ligne le sourire aux lèvres, illuminant les arrivées d’anonymes de sourires photogéniques que devraient chassés les photographes avec délectation.

Alors voilà, j’ai lu au début d’année que la fédération refusait ce genre d’arrivée. Qu’elle souhaite enlever ce moment de partage et de communion est une chose, que les organisateurs puissent émettre un avis aux arbitres pour assouplir certaines règles, une autre.

Je ne franchirai jamais la ligne en vainqueur alors, SVP, laissez-moi la franchir avec mes enfants !

François.

Récit de Emmanuelle ROUSSEAU MAHÉ:

"Après 2015 déjà pour la demi-finale D3 triathlon et après 2016 pour la qualification en contre la montre par équipe pour la coupe de France des clubs triathlon, me revoilà avec l'équipe en 2017 pour la demi-finale D3 triathlon.

Comme l’an dernier à Jard sur Mer un mois avant la course, je pense être la 4ème de l’équipe et donc faire une course à mon niveau sans véritable objectif à part m’amuser. Mais 15 jours avant la course, j’apprends que Faustine ne pourra pas courir et que je serai donc la 3ème de l’équipe après Amandine et Fany.

En effet, on compte les places des 3 premières pour classer une équipe.
L’objectif de l’équipe étant de se qualifier pour la finale D3, chaque place compte.

Samedi 29 Juillet 2017, Gaëtan Vivien, licencié au Laval Triathlon Club, est devenu, en Roumanie, Champion d'Europe Groupe d'Age 25-29 de Cross-Triathlon.